Mercredi 8 octobre

13h07 : Vous êtes de retour du repas partagé avec un collègue et la discussion fût fort intéressante. Vous jetez un œil à votre liste de choses à faire, et franchement, elle avance bien. Tout en dégustant votre thé à la bergamote, vous vous dites que vous êtes sur le « Cruise Control » dans votre poste et que tout va pour le mieux.

13h10 : Vous repensez à votre patron qui vous a mentionné lors de votre dernière rencontre de suivi que si vous désiriez obtenir la promotion convoitée, vous auriez avantage à développer votre réseau professionnel et à faire plus de représentations pour l’entreprise. Vous y réfléchissez et vous n’êtes pas certain de vouloir investir en temps dans cette direction, mais …

13h12 : Vous ouvrez votre LinkedIn afin d’ajouter des contacts à votre réseau et y lire les dernières nouvelles. Vous remarquez alors que vous avez reçu un message d’une personne que vous ne connaissez pas et qui s’intitule : Votre profil nous intéresse! Vous cliquez… au même moment, votre téléphone sonne et une voix inconnue vous dit : « Bonjour, monsieur Lean, je me nomme madame Charme. Je suis chasseuse de têtes et je recherche, pour mon client, une personne possédant des compétences similaires aux vôtres. J’aimerais pouvoir discuter avec vous, seriez-vous à l’écoute d’éventuelles opportunités professionnelles? »

Comment devez-vous réagir lorsque vous êtes contacté par un chasseur de têtes? Voici quelques pistes.

D’abord, ne paniquez pas! Si celui-ci communique avec vous, c’est que l’expérience que vous avez acquise durant votre carrière est significative. Prenez donc la fleur qui vous revient!

Répondez! Que ce soit par téléphone ou par courriel, prenez le temps de lui répondre. Peut-être n’êtes-vous pas intéressé par un nouvel emploi présentement, mais qui sait quels seront vos besoins dans quelque temps. Écoutez ce qu’il a à dire, évaluez l’opportunité et donnez l’heure juste.

Votre heure est la nôtre! Eh oui, le recruteur s’adaptera à l’heure qui vous convient puisque le meilleur moment pour une telle discussion est toujours celui que vous choisissez. Ainsi, vous vous sentirez plus à l’aise d’échanger avec lui et pourrez établir une meilleure relation. Parce que oui vous devez vous sentir à l’aise avant tout avec la personne qui sera l’intermédiaire entre vous et peut-être l’employeur de vos rêves!

Réfléchissez! Avant de débuter un processus de recrutement, réfléchissez à ce qui vous motive dans cette offre. Quelles sont les conditions que vous aimeriez retrouver dans un nouvel emploi : salaire, avantages sociaux, vacances, valeurs primordiales, responsabilités, tâches et défis, etc. Mettez votre égo de côté, oui c’est flatteur de se faire chasser, mais assurez-vous de faire le saut pour les bonnes raisons.

Honorez vos engagements! Vous faites le saut et participez au processus, assurez-vous de vous présenter aux entrevues, de retourner vos appels et de répondre à vos courriels. Si vous ne pouvez pas vous présenter à une rencontre, avisez le recruteur. Être professionnel lors d’un processus de recrutement est primordial.

Soyez transparent! Après quelques démarches, vous constatez que ce n’est pas pour vous, ayez une bonne discussion avec le recruteur. Si vous entreprenez d’autres démarches en parallèle, avisez le recruteur. La transparence en cours de processus aura toujours sa place. Vous vous attendez à ce que le recruteur soit transparent avec vous et lui s’attend à autant d’égards de votre part.

Remerciez! Les chasseurs de têtes travaillent fort, malgré ce qu’il en parait. Dites-leur merci de vous avoir contacté, de vous avoir rencontré en entrevue, de vous avoir référé à leur client, mais surtout s’ils vous dénichent un emploi palpitant et stimulant, remerciez. C’est parfois la seule rétribution qu’ils recevront pour ces démarches avec vous! Et vous ne savez jamais quand vous aurez à nouveau besoin de leur expertise. Les bons contacts sont toujours plus avantageux que les grandes connaissances, ne l’oubliez jamais!

Alors, êtes-vous prêts à discuter d’une éventuelle opportunité?